L’action internationale progresse à STMICROELECTRONICS

Les syndicats de STMicroelectronics de France, d’Italie, de Malaisie, de Malte et du Maroc se sont réunis pour la première fois et ont lancé leur réseau syndical les 15 et 16 septembre au siège d’IndustriALL à Genève, en Suisse.

Les représentants des syndicats ont discuté des problèmes qu’ils rencontrent tous chez STMicroelectronics, une multinationale franco-italienne ayant son siège en Suisse. La firme est un des acteurs de premier plan de l’industrie de la microélectronique et un des principaux fabricants de semi-conducteurs au monde. Elle emploie plus de 43.000 personnes dans le monde et est implantée en Chine, en France, en Italie, en Malaisie, à Malte, au Maroc, aux Philippines et à Singapour.

L’industrie des semi-conducteurs est très compétitive, innovante, en changement permanent et avec des cycles de production courts. De même, beaucoup d’entreprises du secteur sont prisonnières d’un cycle de rentabilité à court terme de nature à alimenter le travail précaire. STMicroelectronics ne fait pas exception à la règle. En 2016, la direction a annoncé des licenciements massifs dans le monde entier, sans vision à long terme ni stratégie pour préserver son activité.

L’entreprise est également implantée dans des pays qui ne respectent pas les droits fondamentaux des travailleurs, comme la Chine, la Malaisie et les Philippines. Dans ces pays, les travailleurs ne sont pas suffisamment forts pour négocier avec la direction locale, ce qui fait que les conditions de travail y sont précaires, avec des bas salaires et de longs horaires de travail, par exemple en équipes de 12 heures quatre jours d’affiliée.

Vu la situation, les participants ont convenu que l’entreprise doit respecter les normes internationales du travail, et en particulier la liberté syndicale et le droit de négocier collectivement, dans tous ses sièges d’exploitation du monde entier, sans exception.

Les participants à la réunion ont longuement discuté des objectifs suivants :

En savoir plus sur l’importance du réseau syndical et des accords-cadres mondiaux
Partager et échanger des informations sur la situation actuelle du lieu de travail et les activités du syndicat
Discuter des moyens de développer le réseau syndical avec une structure harmonisée et coordonnée
Les syndicats présents à la réunion ont adopté une déclaration (STMicroelectronics_tun_statement_fr) par laquelle les syndicats de STMicroelectronics du monde entier s’unissent pour accroître leur force de pression et dialoguer avec la direction à l’échelon mondial. Le réseau va développer une coopération syndicale transfrontalière et des actions de solidarité pour contrôler et faire appliquer les droits fondamentaux des travailleurs dans tous les lieux de travail et obtenir des conditions de travail justes et équitables pour tous les travailleurs.

Les participants ont également désigné dans chaque syndicat une personne de contact pour mettre en place une communication efficace et constructive dans le réseau et ont confirmé des actions pour la phase suivante.

Une réaction à “L’action internationale progresse à STMICROELECTRONICS