Télétravail et droit à la déconnexion à ST

Propositions pour étendre et améliorer le télétravail ; pour le droit à la déconnexion

Partant des demandes des salariés, des chiffrages de plusieurs enquêtes, nous proposons d’améliorer la vie au travail et personnelle de plus de 500 personnes sur le site de Grenoble, et la productivité du travail. Tout cela pour un coût très faible. Nous proposons à une Direction réticente des mesures concrètes, expérimentales, mesurables : étendre et améliorer le télétravail, c’est possible. Ensuite nous avons des propositions pour donner au droit à la déconnexion un contenu.  Lisez notre tract (Télétravail et droit a la déconnexion).

Nos propositions

EXTENSION DU TÉLÉTRAVAIL :

  • le droit à bénéficier de plus d’un jour de télétravail par semaine, et de pouvoir reporter un jour de télétravail non utilisé ;
  • le droit à bénéficier de plages horaires télétravaillées le matin ou le soir ;
  • la prise en compte des pics de pollution ou de fortes intempéries ou lorsque la circulation est bloquée.

AMÉLIORER LES CONDITIONS DE TÉLÉTRAVAIL (des pistes) :

  • la possibilité d’avoir le droit pour un salarié de télétravailler pendant une période de test, par exemple un mois, avant que le manager accorde ou refuse le droit de télétravailler ;
  • la prise en compte (un peu) des convenances personnelles, notamment liées aux rythmes scolaires ;
  • la diminution des cas d’arrêt automatique de l’accord de télétravail ; ceux-ci sont trop étendus et exagérés, souvent inopportuns (changement de poste, de lieu de travail ou d’organisation, manifestation de risques psycho-sociaux) : le manager peut mettre fin au contrat sans justification et sans tenir compte des convenances ou contraintes personnelles ;
  • la prise en charge de frais supplémentaires : écran, souris, etc.

Les commentaires sont fermés.