NAO : Intensions malsaines

Pas de scoops à la réunion NAO du 30 mai. Mais des intentions… malsaines à notre goût.

Toujours le discours sur la rémunération globale et ses divers outils qui doivent être utilisés par les managers pour reconnaître l’évolution des salariés. Beaucoup d’insistance sur la part variable des rémunérations.

On sent que pour les ingénieurs et cadres au moins ils veulent rendre la rémunération plus flexible. Ainsi à partir du niveau où il y a du variable, ç’est lui qui rémunère la performance individuelle. Et il est normal de ne pas avoir d’augmentation de salaire de base, hors promotion. Quant on sait que par ailleurs ST voudrait généraliser le variable…

Ils veulent en fait aller vers un système complètement individualisé sans grille ni repère. Ils ne veulent pas « d’un système mathématique »… qui oblige par exemple à relever les salaires rn dessous des minis !Ceci est tout à fait dans la ligne des orientations du patronat de la métallurgie qui veut faire sauter les repères conventionnels.

Ils ont redirigé toutes nos questions sur les augmentations générales, l’égalité femme/homme etc… à la semaine prochaine, où ils devraient annoncer des chiffres.

Conclusion : comme tout cela est loin des préoccupations des salariés, de leur aspiration à être reconnus collectivement et aussi individuellement mais avec des règles claires.

Comme tout cela est loin de ce que ST a les moyens de faire pour nous rétribuer correctement.

L’intervention des salariés est donc nécessaire, d’autant que la direction est fière de « contenir l’évolution de la masse salariale avec un budget ambitieux »…?!

Les 150 € pour tous, comme socle d’un vrai retour social, voiĺà ce qu’il nous faut!

[Category A la Une]

[Fin]

Les commentaires sont fermés.