Mettre en place le télétravail sur tous les sites

La CGT a écrit à la direction.

A DRH ST France

De CGT STMicroelectronics

Objet Mettre en place au plus tôt l’accord télétravail

Madame, Monsieur,

Depuis plusieurs années, des accords de télétravail existent sur nos sites de Paris, Grenoble, Le Mans. Fin 2017 s’étaient engagées des négociations visant à étendre ce droit à tous les sites.

Nous étions arrivés à un projet de texte, certes insuffisant à notre avis, mais qui constituait un progrès pour les sites où il n’y a pas actuellement de télétravail.

Vous indiquez vous-mêmes dans le préambule du texte :

« Convaincue par les expérimentations sur le télétravail menées dans le cadre des accords locaux sur les sites de Paris, de Grenoble et du Mans, STMicroelectronics a souhaité généraliser le recours à ce nouveau mode d’organisation du travail à l’ensemble des salariés éligibles des entités de l’Unité Economique et Sociale. En effet, les retours d’expérience ont démontré l’efficacité du télétravail, et la pleine satisfaction des personnes (salariés et managers) ayant bénéficié de ce dispositif. »

Malheureusement vous avez, en janvier 2018, décidé de ne pas faire d’accord télétravail national (alors que le texte était prêt) mais d’intégrer ses dispositions à un accord global Qualité de Vie au Travail.

Or il n’y a pas eu depuis de négociation sur ce sujet QVT , et de plus il est beaucoup plus difficile d’arriver à un accord sur un sujet fourre-tout que sur un texte simple concernant un sujet bien identifié correspondant à une vraie demande de très nombreux salarié.e.s

Résultat : dans les sites non couverts par des accords locaux, rien n’a bougé et il n’y a pas de télétravail.

Nous vous demandons donc, pour résoudre le problème :

– soit de signer tout de suite l’accord national télétravail

– soit de mettre en place, dans l’attente d’un accord national, des accords de site sur le modèle des accords existants.

Quoi qu’il en soit il est indispensable que tous les salariés de ST France puissent bénéficier eux aussi de ce droit.

PS : nous venons de recevoir une convocation à une réunion dite QVT1 le 21 septembre . Nous maintenons notre point de vue : il est nécessaire d’entériner le projet télétravail pour commencer.

Meilleures salutations,

Pour la CGT, Marc Leroux

Les commentaires sont fermés.