RENOUVELLEMENT DE L’ACCORD « HANDICAP ST », LA CGT PROPOSE

Des négociations ont commencé le 8 /9/2018 pour renouveler l’accord sur la situation des personnes handicapées dans ST. La CGT a fait des propositions que nous vous invitons à corriger et compléter

MESURES POUR AMÉLIORER LA SITUATION DES SALARIÉS HANDICAPÉS ET CONCERNÉS PAR LE HANDICAP :

Possibilité de 2 jours de télétravail avec possibilité d’extension à 3 par le médecin du travail même sur les sites où il n’y a pas d’accord télétravail.

Majoration de la prime de départ à la retraite de trois mois pour tous les salariés justifiant d’une RQTH déclarée depuis au moins 10 ans.

Dans le cadre des NAO, présentation spécifique sur l’évolution des travailleurs handicapés, avec des indicateurs définis.

Des aménagements d’horaires ou d’organisation du travail seront mis en œuvre pour les salariés dont les enfants ou le conjoint sont concernés par une situation de handicap avec une autonomie réduite reconnue par les organismes habilités.

Des bourses seront proposées afin de favoriser l’accompagnement d’enfants handicapés de salariés vers des formations diplômantes.

Les salariés en situation de handicap qui n’exercent pas leur activité sur base de temps plein continueront à cotiser sur une base 100%. Prise en charge du différentiel de cotisation par ST.

Sur recommandation du médecin du travail, l’aména­gement d’horaires individualisés pourra être examiné pour faciliter l’accès à l’emploi, sans perte de salaire.

Droit de regard sur les conditions de travail des sociétés sous- traitantes ESAT, GETH etc. et moyens de la commission handicap pour cela.

GARDER AVEC NOUS NOS COLLÈGUES EN RQTH

Suspension des départs contraints pendant les 3 ans de l’accord ; implication des représentants du personnel dès le début du processus de reclassement.

Préservation, mise en place et développement (dans tous les sites) de « zones douces », c’est-à-dire de zones de travail adaptées, pour permettre le maintien au tra­vail en cas d’inaptitude ou de restriction d’aptitude à un poste.

Plans de formation pour le maintien dans l’emploi permettant les reconversions complètes de métier.

Formation obligatoire du management sur la bonne intégration des salariés handicapés, par des organismes spécialisés (hôpitaux etc.).

Remplacement du personnel avec RQTH quittant l’entreprise (point 15.4, licenciement)  par du personnel ayant une RQTH.

Engagement d’un nombre d’embauches RQTH (à définir dans l’accord) dont 80% en CDI.

Proposition de titularisation des personnes en contrat FIAM.

Information aux instances représentatives du personnel de chaque établissement, au niveau des commissions handicap et CSE, sur les flux de sorties de personnel en situation de handicap. Dans ce cadre la pyramide des âges sera communiquée.

BUDGET ET MOYENS

Maintien d’un budget conséquent et modification de la répartition de son déploiement. Moins de communication et plus de mesures concrètes & formation.

Moyens en heures pour les représentants du personnel surtout dans le contexte CSE ; présence des élus au niveau des comités de pilotage locaux.

Versement d’une partie de la taxe d’apprentissage à des organisme de formation professionnelle à but non lucratif pour déployer l’emploi des travailleurs handicapés

Un avis ? Une proposition ? N’hésitez pas à nous en faire part en utilisant le formulaire « Laisser un commentaire » ci-dessous (anonymat garanti). »

Les commentaires sont fermés.