Salaires : prenons exemple sur le Staff !

La CGT a écrit à la direction pour demander un rattrapage salarial, en prenant exemple sur la politique de rémunération de notre staff…

Madame, Monsieur,

La CGT, la CGC et la CFDT n’ont pas signé le projet d’accord des NAO. Vous avez donc appliqué des mesures unilatérales.

La réception des enveloppes en début d’été a confirmé notre point de vue. Les enveloppes étaient dans leur majorité légères, légères.

Quand elles n’étaient pas vides, pour des motifs aussi variés qu’injustifiés.

Par ailleurs l’inflation ayant remonté, la maigreur des augmentations, pour celles et ceux qui en ont eues, s’en trouve accrue.

Tout cela ne constitue pas une juste rétribution du travail fourni par les salariés, qu’ils soient opérateurs, techniciens, administratifs, ingénieurs, cadres.

Tout cela ne prend pas en compte l’excellente situation des entreprises de la micro-électronique et la reprise dans ce contexte de STMicroelectronics.

Nous vous demandons donc d’ouvrir une négociation pour rattraper cette politique salariale au rabais.

Nous pourrions nous inspirer de la politique que l’entreprise mène pour son staff dirigeant.

+35 % en moyenne entre 2016 et 2017, c’est une bonne base. Et tout augmente pour nos dirigeants : les primes, les salaires, les distributions d’action, les plans retraite, les avantages en nature... Il n’y a pas là de « rémunération globale fixe » qui imposerait un choix à faire entre éléments variables ou primes et salaire, entre protection sociale et rémunération…

Quel meilleur exemple que celui venu du haut ?

Meilleures salutations

CGT STMicroelectronics France

Les commentaires sont fermés.