GPEC

La direction a proposé la prorogation d’un an de l’accord GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences) en vigueur à ST depuis 2015.

Nous n’avions pas signé ce texte, et nous maintiendrons notre position puisque rien ne change.

Rappelons nos motivations principales :

– Le texte mêle mesures accompagnant la mobilité interne et externe alors que ce sont deux sujets bien distincts sur lesquels on peut avoir des avis différents ;
– Les diverses mesures ne sont jamais des droits, mais de simples possibilités, dépendant de l’accord du management et de la DRH ; le résultat est que cette GPEC volet externe est parfois « suggérée » à des personnes que l’on veut voir partir, tandis que d’autres personnes ayant un projet précis se voient refuser le bénéfice des dispositions d’aide et sont donc conduites à la démission si elles veulent réaliser ce projet ;
– Il n’y a pas de remplacement (embauche) des personnes quittant l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *