Qualité de Vie au Travail : TOUT A L’ENVERS !

Comme on l’a vu dans nos compte-rendus, la direction s’entête à vouloir imposer le travail du samedi pour les ingénieurs et cadres en forfait-jours.

 La CGT dans les négociations s’est battue contre les points les plus graves du projet de la direction, comme le non-volontariat, ou le nombre de samedis susceptibles d’être travaillés, ou imposés, ou les modalités de récupération.

Nous engageons partout des consultations des salariés, directement ou par enquête, pour connaître leur avis : peuton accepter des samedis travaillés et à quelles conditions ?, ou bien mieux vaut-il ne pas mettre le doigt dans cet engrenage ?

Mais au-delà, et si on prend un peu de recul, que penser d’une direction qui choisit de faire du travail du samedi un point clef de la Qualité de Vie au Travail. Quel contresens ! La Qualité de Vie au Travail, n’est ce pas plutôt le droit au repos ? Au vu des enjeux de société ne vaudrait-il pas mieux discuter de réduction du temps de travail plutôt que d’augmenter les contraintes et l’intensité du travail ?

De même, que penser d’une direction, qui, au moment où l’on débat de l’urgence écologique, et dans ce contexte de la nécessité de limiter les déplacements, ne trouve rien de mieux que de faire d’un (maigre) droit au télétravail un instrument de pression, de chantage, pour faire accepter le travail du samedi ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.