LE SALAIRE C’EST LA BASE

Que ressort-il des réunions du 27 et 28 mai ?

  • Une ignorance de l’urgence sociale à augmenter fortement les bas et moyens salaires, et une diminution du budget OATAM par rapport à l’an passé.
  • Un report suspect – car sans réelle justification – de la date d’augmentation des I&C.
  • Un discours très hostile au salaire et à son augmentation, mené d’abord au nom de la « rémunération variable ».
  • Une opposition aux augmentations générales et une volonté d’individualiser à l’extrême
  • Une forte volonté de développer la rémunération variable(primes, actions gratuites) au détriment du salaire, chez les I&C pour commencer.

Notre tract : Le-Salaire-c’est-la-Base

La CGT appelle les salariés à agir pour les objectifs suivants :

  • C’est le salaire qui compte, c’est lui qui doit augmenter !, la rémunération variable est un leurre.
  • Pour que le reste ait un sens, il faut commencer par payer le travail collectif ; il faut une augmentation générale forte, permettant de répondre à l’urgence sociale.
  • Il n’y a pas que le salaire : il y a tout le reste (retraite, maladie, mutuelle, CE…), c’est notre statut social, conquis par les luttes, qui s’ajoute au salaire, et qu’il faut développer.
  • Pour l’unité de tous les salariés : contre le report des augmentations I&C.

La dernière réunion est le 6 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.