D’ABORD LA SANTÉ . GRÈVE EN ITALIE

« Des centaines de milliers de personnes sont toujours obligées de se déplacer pour aller au travail. Il est nécessaire d’arrêter les activités non indispensables. Nous faisons grève pour le bien de tous. » ( Fiom Cgil Lombardie)

Les trois syndicats metallurgistes lombards ont annoncé pour le 25 mars 8 heures de grève. Même chose pour les syndicats de la chimie, du textile…

On se souvient qu’il y a trois jours le gouvernement italien avait décidé l’arrêt des usines non essentielles. Mais le patronat utilise l’imprécision des décrets pour poursuivre l’activité. Une activité qui contribue largement au développement de l’épidémie.

La situation est terrible en Italie avec le 24 mars 6820 morts dont 4178 en Lombardie.

Les collègues de ST Agrate participent à cette action de grève unitaire. Les syndicats ont aussi écrit au Préfet pour demander une réduction de l’activité au strict minimum ( mise en sécurité Seveso).

En Sicile où l’épidémie est beaucoup moins forte, nos camarades de la CGIL de Canate font aussi grève pour obtenir une diminution des effectifs en production et un espacement des équipes.

La CGT de ST France exprime une nouvelle fois sa tristesse et sa solidarité avec nos collègues.

Nous renouvelons notre demande au PDG de ST pour qu’il décide l’arrêt temporaire des activités industrielles en France. Tout doit être fait pour freiner l’épidémie.

[ Category A la Une ]

[ End ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.