Indemnités Journalières de la Sécurité Sociale : délai de versement

Voici l’échange de courier entre la CGT ST France et la DRH concernant la façon de compenser les retards de versement des IJSS

Courrier de la CGT à la DRH

(…)

Aujourd’hui la CPAM, dont l’activité est aussi sûrement réduite, a à traiter :

* les arrêts habituels

Mais aussi, étant donné le contexte actuel :

* les personnes « fragiles », affection longue durée, avec une instruction spéciale du dossier

* les personnes en « garde d’enfants »

* les personnes malades du Covid-19

Evidemment ceci entraîne et va entraîner de longs retards donc, de gros trous dans les payes. Les personnes en “garde d’enfants” sont surtout les personnes ne pouvant faire du télétravail ; dans cette population on trouve donc une grande proportion d’opérateurs c’est-à-dire un grand nombre des salaires les plus faibles de ST.

Le 25 mars 2020, en réunion « primes » nous avons soulevé ce point et demandé la mise en place d’une subrogation temporaire sur tous les sites.

Nous renouvelons officiellement cette demande . Dans l’immédiat, nous vous demandons que ST maintienne la rémunération et ne retire les IJSS que quand les salarié.e.s reçoivent leurs IJSS (sur information de leur part).

Nous pensons que cette mesure est indispensable pour éviter de graves problèmes financiers à certain.e.s d’entre nous.

Réponse de la DRH France

Je reviens vers vous suite à votre courrier du 27 mars 2020 à monsieur Rérolle nous demandant la mise en place d’une mesure pour compenser le retard de paiement des IJSS.

Il me parait nécessaire de rappeler tout d’abord que les arrêts reçus dans le cadre de Covid 19 impacteront la paie d’Avril (versée début Mai) et non la paie de Mars.

Les Indemnités Journalières de Sécurité Sociales seront reprises sur la paie d’Avril, elles devraient être versées par la CPAM bien avant la date de reprise en paie (début Mai).

Par ailleurs, les salariés, en cas de question sur leurs arrêts maladie contactent directement le service paie de leur établissement, ils continuent de le faire dans cette période particulière. Il est important de garder ce mode de fonctionnement car seuls ces équipes sont mesure de fournir aux salariés les explications nécessaire ou d’agir pour la résolution du dysfonctionnement le cas échéant.

Dans le cas d’espèce des arrêts liés au Covid 19 le salarié peut s’adresser au service paie s’il n’a pas d’information sur son compte Ameli dans la 2nde quinzaine d’Avril. Le service paie s’adressera alors à la CPAM par le service employeur et pourra mettre en place un acompte qui sera versé début Mai.

Si toutefois certains salariés rencontraient des difficultés particulières, je vous confirme que les salariés peuvent faire des demandes d’acompte, comme habituellement, avant le 7 avril pour un versement mi Avril.

Je vous confirme l’engagement de toutes les équipes RH pour accompagner au mieux les salariés dans cette période particulière. (…)

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.