NAO : LA CGT HORS SUJET

Ce jeudi 25 juin avait lieu la seconde séance officielle des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires)…

Pour la direction il s’est agi avant tout de faire valider – en septembre – via un accord pluri-annuel (3 ans) sa politique de rémunération, et notamment l’individualisation et le variable. Choses aux quelles la CGT est opposée et qui sont à l’inverse des leçons à tirer du Covid, qui doivent conduire à plus de solidarité et plus de collectif.

Quant au budget il y aurait un rendez-vous annuel. Aucun engagement de peut être pris par la direction sur ce sujet !

La CGT a avancé quatre points principaux :

  •  la prise en compte de la pénibilité notamment des postés
  •  la réduction des écarts de rémunération
  •  une politique salariale pour 2020, avec rétroactivité
  •  la subrogation pour les frais de santé

Sur la pénibilité… la direction dit que ce n’est pas le sujet des NAO… éventuellement cela pourrait être discuté dans un accord dit de QVT2 (qualité de vie au travail), dans le cadre des fins de carrière

Sur les écarts de rémunération, « si votre demande est de revenir sur la hiérarchie des rémunérations, c’est non » a précisé la direction. Nous ne sommes pas si ambitieux ! Mais nous voulons freiner les écarts qui s’accroissent, par exemple avoir un accord d’intéressement égalitaire. Ce n’est pas le sujet des NAO...

Idem pour la subrogation : hors sujet.

La politique salariale… voir le début.

Ah… la direction a accepté une demande de la CGC : que chaque salarié bénéficie d’une explication des résultats de sa politique salariale.

Comme quoi le dialogue social existe !

CONCLUSION : AUX SALARIE.E.S D’AGIR POUR QUE CES QUESTIONS (ET D’AUTRES TOUT AUSSI IMPORTANTES COMME L’EGALITE FEMMES HOMMES, la SITUATION DES PERSONNES HANDICAPEES…) NE SOIENT PLUS HORS SUJET !

N’OUBLIEZ PAS DE SIGNER LA PETITION ESTIVALE

http://chng.it/S7RmH68z

 

Une réaction à “NAO : LA CGT HORS SUJET

  1. Bonjour,

    J’aimerai vous interpeler sur un sujet qui me semble très grave !!!….
    Je ne suis pas concerné par le temps partiel mais en écoutant parler mes collègues qui en bénéficient, je suis choqué par la discrimination dont ils sont l’objet.
    Pour la direction, temps partiel doit être synonyme de mauvais éléments….
    En effet j’ai pu constater que beaucoup des bénéficiaires de cet aménagement du temps de travail, malgré un travail efficace, sont tres mal augmenter voir pas du tout… Le 0% d’augmentation est très fréquent dans cette catégorie du personnel.

    Je trouve inadmissible que la direction transforme une avancée sociale en critère de discrimination. Je suppose même que cette attitude peut être pénalement sanctionnées.
    Je souhaiterai, de votre part, que vous mettiez en valeur ce point durant les NAO a venir.

    Sincères salutations