SONDAGE : Comment réagir face à nos dirigeants

Nous reproduisons un tract diffusé à Grenoble, avec un sondage en fin qui peut être rempli sur tous les sites

DES ADDITIONS OUI DES DIVISIONS NON

Quel stratagème la direction pourrait bien inventer pour éviter d’augmenter les salaires ou limiter les augmentations de salaires en donnant le minimum ?

  • En se lamentant sur la situation de ST. A mon brave monsieur, si vous saviez comme c’est dur… Le problème c’est qu’à lire les résultats de ST et les articles de presse, ce discours n’est pas très crédible. La situation de ST est plutôt bonne, les données financières ont tenu leurs promesses, et donc il n’y a pas de raison que nous, salarié.e.s nous fassions les frais de la radinerie de la direction
  • En nous divisant. La direction a plein de leviers pour nous diviser, en satisfaisant certains au détriment des autres : les femmes contre les hommes, les OATAM contre les ingénieurs et cadres, ceux qui ont des primes contre les autres, ceux qui ont du variable contre les autres. Elle peut même monter les gens les uns contre les autres dans une même équipe, via des primes ciblées, des distributions d’actions au plus “méritants”… À nous de ne pas tomber dans le panneau de la division.
  • En détournant l’accord AORTT de son sujet : les primes de 4% ne sont pas là pour être transformées en variable à la tête de la personne. C’est une compensation du temps de travail fait au-delà des 35 h. Transformer cette prime en variable sur objectif revient ni plus ni moins à payer plus ou moins du temps de travail en fonction d’objectifs et non plus à un taux horaire défini. Bref, c’est un sacré retour en arrière pour ceux qui pensaient que le variable est la modernité.
  • En distribuant des primes de ramp up sur les sites de Manufacturing
  • La Direction de ST ANNONCE UNE POLITIQUE SALARIALE qui méprise tous les efforts de ses salariés

0% d’augmentation Générale + 0% de mérite = 0% *

(*) : Hors promotion et mesure de rétention de compétence critique et aspect légaux mini conventionnel, égalité F/H dont aucune évaluation de budget ne nous est communiquée !!!!!!!!

 La direction pour faire avaler la pilule propose 350 euros de supplément d’intéressement, d’un intéressement dont nous ne connaissons pas le montant.

Alors quelle solution pour faire valoir nos droits :

  • Avoir des demandes les plus universelles et justes possibles : les salariés ont fait preuve d’un investissement particulier cette année avec des conditions de travail très dégradées. Grâce à ces efforts, l’entreprise sort renforcée. C’est le travail de chacun qui permet ces résultats, bien plus que le génie supposé de nos élites.
  • Participer à des démarches collectives pour que des demandes soient portées fortement : les élus représentent la force des salariés. Sans l’appui de tous, il ne se passera pas grand-chose. Mais alors comment réplique-t-on ensemble ? Et bien décidons-le ensemble.
  • Merci de remplir ce court questionnaire anonyme pour nous aider à organiser la riposte, même dans cette période de COVID-19 qui a bon dos et qui ne peut pas être le responsable de tous les maux de la planète.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScrrwLdebSlKGqjRehoaZY9qA3BvYvKkEoh1EX_KQQwGQIkbw/viewform?vc=0&c=0&w=1&flr=0&usp=mail_form_link

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.