Il se passe quelque chose… Nous n’en tenons pas compte

Une réunion syndicats/direction de ST France était convoquée ce matin pour la « la mise à jour du calendrier de négociation »…

A la DRH, Mme Inizan  explique « On ne se cache pas derrière notre petit doigt » et  : reconnaît « qu’il se passe quelque chose que je n’avais pas connu depuis 4 ans que je suis là » . Effectivement l’équipe RH actuelle n’a pas connu les grands conflits sociaux qui ont émaillé l’histoire de ST.

Certes cette réunion est une conséquence des mouvements sociaux, de même d’ailleurs que les réunions dans les sites à Crolles et Grenoble.

Par contre la direction ne fait aucune proposition nouvelle intéressante. Elle confirme simplement (ou remet sur le tapis) ce qu’elle avait dit, ou laissé entendre, tout en orientant les choses vers ce qui l’intéresse … l’intéressement plutôt que le salaire !

Ce qui aboutit aux « propositions » suivantes :

  • ouverture cette fin 2020 de la négociation sur le renouvellement de l’accord d’intéressement 2021/2023 et discussion la première quinzaine de février d’un supplément d’intéressement uniforme de 350€ ( résurrection de cette proposition)
  • ouverture « au plus tard le 1 mars des NAO 2021« , pour application au 1 avril, cette ouverture étant précédée de deux réunions…  en janvier sur le « reporting salarial » !!!

Il y a aussi d’autres réunions au programme de ce qui constitue une proposition  « d’un accord de méthode » pour gérer les discussions de décembre 2020 et du premier trimestre 2021.

La CGT est intervenue de très nombreuses fois pour dire que tout cela ne répondait pas aux demandes actuelles, à la fois dans le temps (nous voulons négocier tout de suite) ​, et sur le fond : nous refusons l’année blanche 2020 et nous voulons parler salaires. Son de cloche proche de la CFDT. Nous avons été stupéfait de la position de la CGC qui a dit que « les propositions de la direction répondaient complètement à leurs demandes » (pourtant la CGC demande 1000€ de prime et une politique salariale au 1 janvier ?).

Nous avons aussi soulevé le point de la pénibilité des salarié.e.s posté.e.s… qui devrait être traité dans la QVT2 (Qualité de Vie au Travail deuxième étape), la date étant peu claire.

Voilà où nous en sommes. Un grand classique à ST, qui est une entreprise qui ne lâche pas facilement, quelle que soit l’équipe DRH ! Il faut donc s’accrocher !!!

Pour l’instant nous en sommes à la phase « Il se passe quelque chose, mais on n’en tient pas compte »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.