Solidarité financière aux grévistes

Au lieu de répondre aux revendications, de « dialoguer socialement », pour utiliser le vocable de la direction, cette dernière s’obstine à justifier les « 0% ». Elle refuse aussi les revendications locales.

Les salarié.e.s grévistes de Crolles et du Test entrent dans leur cinquième et sixième semaine de lute. Les heures et jours de grève s’accumulent. D’où l’importance, pour celles et ceux qui partagent les revendications, mais qui ne font pas grève, de soutenir financièrement les grévistes.

https://www.lepotcommun.fr/pot/vc3hbrdz

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.