Pénurie de puces

Comme on l’a vu, les résultats de ST en 2020 ont été meilleurs que prévu, et montrent que la direction peut répondre à nos revendications salariales, pour 2021 et pour rattraper 2020.

Mais cette situation de ST fait partie d’un ensemble : le boom du marché des semi-conducteurs; les articles se multiplient à ce sujet, parlant même de pénurie, pouvant se prolonger en 2022, et touchant de proche en proche divers marches.

Dans ce contexte l’Europe déjà très en retard – notamment suite à l’abandon par ST du secteur numérique avancé et de la R&D technologique de pointe en 2014/2016 – continue à patiner. Tandis que les autres zones investissent à tour de bras, l’Europe en est à discuter de la possibilité d’investir pour revenir dans les technologies et la production de pointe.

Nous avons déjà publié un article sur ce dernier point : « avenir de la micro-électronique, retour du débat »

http://stmicro.reference-syndicale.fr/wp-admin/post.php?post=2905&action=edit

Voici une liste d’articles récemment publiés sur le thème de la « pénurie ».

https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/l-industrie-du-semi-conducteur-face-au-risque-de-penurie-n159345.html

« Pat Gelsinger, ancien PDG de VMware fraîchement nommé à la tête d’Intel, entame ses fonctions dans un contexte particulier, celui d’un risque de pénurie mondiale de semi-conducteurs. À tel point que les principaux acteurs de l’industrie, des foundry (fabricants) tels que Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC) aux fabless (concepteurs et vente) comme Qualcomm ou Nvidia, demandent à leurs clients, constructeurs automobiles et fabricants d’appareils électroniques, de s’attendre à des délais de livraison plus élevés. La pénurie de semi-conducteurs, résultat notamment d’une explosion de la demande consommateur après le début de la pandémie de Covid-19, mène par ailleurs à une hausse des prix de certains composants.(…) »

article assez complet, évoquant à la fois la situation des fondeurs, le Covid, la situation des principaux marchés, les fabricants européens dont ST, le possible maintien de la pénurie en 2022 etc.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/qualcomm-frappe-par-la-penurie-de-semi-conducteurs-1393108

« Le spécialiste des puces pour smartphones Qualcomm est attendu en nette baisse à Wall Street, pénalisé par une production insuffisante dans le secteur des semi-conducteurs. « La pénurie dans l’industrie des semi-conducteurs est généralisée », a averti le nouveau directeur général Cristiano Amon. Comme de nombreux acteurs du secteur, Qualcomm fait sous-traiter sa production de puces à des sociétés comme le groupe taïwanais, TSMC. Mais ces dernières ont été surpris par la vigueur de la reprise de la demande après l’impact initiallement négatif du Covid-19 (…) »

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/2021-l-horizon-s-annonce-radieux-pour-les-semi-conducteurs-63705da8f6b3e746f85baeefbcfaf35c

« L’année 2020 s’est avérée un cru exceptionnel pour le secteur des semi-conducteurs après une année 2019 particulièrement médiocre, avec une baisse de 12% des ventes (en valeur, pas en nombre d’unités sorties des usines).Les ventes mondiales ont rebondi de +7,3% l’an dernier pour flirter avec les 450Mds$ (enfin, 449,8Mds$ très exactement selon le cabinet Gartner) (…) Le temps nécessaire pour développer de nouvelles capacités pour les « imprimeurs » occidentaux signifie que la pénurie pourrait durer jusqu’à fin 2022. En Europe, par faute de composants de base, le taux d’utilisation des capacités de production chez STMicroelectronics n’est actuellement que de 70 à 80 %. »

https://www.usinenouvelle.com/article/samsung-compte-investir-31-milliards-de-dollars-dans-ses-puces-en-2021.N1055874

« Le taïwanais TSMC, numéro un mondial des services de fonderie de puces, a décidé de booster ses investissements en 2021 entre 25 et 28 milliards de dollars, contre 17,2 milliards de dollars en 2020. Malgré ce bond impressionnant, il a peu de chances de détrôner Samsung Electronics du titre du plus gros investisseur de l’industrie des semi-conducteurs.

Selon le journal ETNews, le géant coréen de l’électronique prévoit d’investir 31 milliards de dollars dans ses puces en 2021, contre 29 milliards de dollars en 2021. » (…)

http://www.electroniques.biz/index.php/economie/vie-des-entreprises/item/69032-les-ventes-de-nxp-en-plein-rebond

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.