Télétravail ce jour, Injustice pour les personnes vulnérables, Santé en lutte

A compter du 1 juillet ST ne veut plus compléter à 100% la rémunération des personnes vulnérables, qui ne pouvant télétravailler, sont mises en « isolement » par leur médecin. Une injustice et une discrimination vis à vis principalement des personnes liées à la fabrication, opérateurs et opératrices, techniciens et techniciennes, qui sont aussi les plus bas salaires de l’entreprise. La CGT a re-écrit à la direction pour qu’elle se montre moins injuste !

Cette après-midi, c’est le premier rendez-vous fixé avec la direction sur le télétravail. La CGT y fera des propositions, que nous publierons dans la journée.

Enfin, aujourd’hui les salariés de la Santé retournent dans la rue !

https://blogs.mediapart.fr/ugictcgt/blog/290620/30-juin-la-piqure-de-rappel-des-hospitaliers

Phase 2, réunion syndicats-direction le 29 mai

Ce jeudi 28 mai, le gouvernement a fait connaître les mesures prises pour la « phase 2 » du déconfinement. Déjà certaines mesures (par exemple sur le chômage partiel) avaient été « pré-annoncées ».

A ST la direction a convoqué une réunion de négociation le 29 au matin. L’enjeu est aussi la « phase 2 » version ST. Voici quelques points que la délégation CGT soulèvera :

Les conditions sanitaires sur sites

Le gouvernement recommande le maintien du télétravail pour les personnes qui le peuvent.  Nous pensons que la prudence doit prévaloir, au moins en juin, le temps de voir ce qui se passe par le Covid. Notamment pour les personnes vulnérables. Car plus les effectifs augmentent, plus il sera difficile respecter les gestes protecteurs, et la distance physique, sans tomber dans un univers trop contraignant ou ubuesque. Cependant, les personnes qui veulent revenir sur site pour diverses raisons doivent pouvoir le faire, par exemple un jour par semaine.

Nous demandons aussi, pour les personnes sur sites, que les salariés en attente de résultat de test-Covid et les cas contacts (maintenant prescrits par les médecins) restent chez elles en étant payées par ST, dans l’attente des résultats, plus rapide désormais.

La rétribution des personnes vulnérables ou gardant leurs enfants

Le gouvernement dit vouloir ouvrir les écoles et collèges, mais dans les faits, en raison de la rigueur du protocole sanitaire, très peu d’enfants sont scolarisés normalement et l’ensemble de la semaine. La réalité est loin des paroles.

Nous demandons donc la poursuite de la prise en charge à 100% de la rémunération des parents qui gardent leurs enfants à la maison.

De plus se pose la question de la période juillet-août. Si les centres de vacances et les colonies n’ouvrent que partiellement les parents salariés vont se trouver en difficulté; nous demandons qu’ils puissent bénéficier de la même procédure de prise en charge, sur la base de déclarations sur l’honneur pour une période à fixer.

La date et le contenu des NAO

Voilà une question d’actualité que nous avons déjà soulevée lors d’une précédente rencontre avec la direction, et que nous allons reposer. Car dans le « redémarrage » de l’économie (sachant qu’à ST il n’y a jamais eu d’arrêt !) il ne faudrait pas oublier les salaires et les autres revendications sociales ! La Bourse elle va bien : « Le CAC 40, grisé par le déconfinement, poursuit son rebond » titrait BFM hier…

 

Retour sur les parents ne pouvant ou ne voulant pas envoyer leurs enfants à l’école

Mis en avant

Bonjour, Pour faire suite à notre courrier du 12 mai (ci-dessous) sans réponse a ce jour, nous réitérons notre demande « Jusqu’au 2 juin il n’y a pas de changement. Les parents qui n’ont pas de système de garde, dont l’école … Continuer la lecture