Mobilisation pour une prime Macron de 1000€ et 150€ d’augmentation générale

Un peu plus de 200 personnes étaient présentes lundi 21 janvier au rond-point devant le site de ST Crolles, dont une vingtaine de gilets jaunes de Crolles qui se sont joints à notre rassemblement et qui ont distribué leur tract .

Côté syndicats: le CAD (syndicat autonome) qui avait relayé notre appel au rassemblement était présent, des élu-e-s CFDT à titre individuel étaient présents également. Concernant la CFE-CGC,, qui a priori ne tient pas à se mélanger avec la CGT, elle a appelé le jour même (par mail) à un rassemblement à midi dans l’enceinte du site de ST Crolles auquel 15 personnes ont participé.

Le rassemblement a bénéficié d’une bonne couverture médiatique. Voici quelques liens à partager largement…
-Place Gre’Net : https://www.placegrenet.fr/2019/01/18/pas-de-prime-macron-a-stmicroelectronics/225377

-FR3 : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/isere-salaries-st-microelectronics-reclament-prime-macron-1610437.amp?__twitter_impression=true
-Télé Grenoble : http://www.telegrenoble.net/replay/le-jt_30/le-jt-21-janvier-2019_x711hxi.html
France Bleu Isère a interviewé les délégués CGT le vendredi 18 janvier et a relayé l’info du rassemblement en amont.

Pour le syndicat de ST Crolles, ce rassemblement est une réussite et appelle à des suites.

Le syndicat va de nouveau interpeller la direction par courrier, de même qu’en réunion CSE.
Le syndicat va officiellement interpeller les autres syndicats pour leur proposer une intersyndicale dans le cadre de la poursuite de la mobilisation (des hésitations à convier la CFE-CGC, briseuse de mobilisation).
Les élu-e-s CGT vont de nouveau rencontrer les salarié-e-s pour décider avec eux des suites que ce soient en termes de revendications et d’actions.

Ce que le syndicat propose c’est un versement immédiat de la prime Macron de 1000€ et 150€ d’augmentation générale et il est envisagé que la semaine prochaine, nous irions vers une nouvelle action dont les modalités restent à définir. Ceci pour maintenir la pression sur la direction. Sur la base de ses revendications, le syndicat s’inscrit aussi à la mobilisation du 5 février, journée interprofessionnelle de grève et de manifestation à l’appel de la CGT.

La direction dans tout ça : à l’image des tours de passe-passe de Macron concernant ses annonces du 10 décembre, la direction de ST embrouille les salariés en leur faisant croire qu’elle va répondre au problème de pouvoir d’achat et donc à la sollicitation de Macron, mais tout en précisant qu’il s’agit d’un supplément d’intéressement.
Les syndicats ont reçu une convocation pour négocier ce supplément d’intéressement. Les dates proposées sont le 5 février (comme par hasard!), et le 7 février.

A noter : comme indiqué plus haut, des gilets jaunes étaient présents et nous ont indiqué qu’ils seraient de nouveau présents le 22 janvier au rond-point de ST Crolles (le matin à partir de 7h30 et à midi).
Ayant été solidaires avec notre action, le syndicat a décidé d’être solidaires en retours avec leur initiative..
Des élu-e-s iront à leur rencontre au rond-point devant ST.

ST FRANCE : La CGT avait interpellé la direction en décembre lors des annonces de M.Macron. Aujourd’hui il est indispensable d’agir pour mettre au centre la question sociale et salariale dans les entreprises. A ST notamment dont l’Etat est actionnaire !
Répartir mieux les richesses est indispensable, à tous niveaux.

Les commentaires sont fermés.