Négociations Télétravail en octobre… Plus que 6 jours !

… avait dit la nouvelle DRH Monde de ST Microelectronics…

Ne voyant rien venir nous avons relancé la DRH France :

Bonjour,

Lors du dernier comité européen tenu le 17 septembre en visio-conférence la nouvelle DRH monde a annoncé que l’entreprise, après avoir pris le temps d’une réflexion approfondie, ouvrirait en octobre des négociations sur le télétravail dans les pays européens.

Or nous sommes le 25 octobre 2021 et nous n’avons aucune proposition de dates pour négocier le télétravail à ST France.

Ce sujet est majeur pour les salariés et nous souhaitons l’ouverture d’une négociation sur cette thématique sans délai conformément à vos engagements.

Cordialement

Nadia SALHI et Sandy BEL pour la CGT France

Cette question du télétravail est vraiment compliquée à ST. Voici ce qu’en disait un récent numéro de « La LettreA » :

« Le carnet de commandes du groupe (ST) a de quoi rassurer les troupes. Cependant, en matière sociale, des grincements de dents se font entendre dans les usines et les services support depuis la fin de de la pandémie. Souvent qualifiée de paternaliste, le management de Jean-Marc Chéry fait tiquer les salaries, notamment dès qu’il s’agit d’aborder (enfin) une vraie négociation sur le télétravail dont l’accord toujours en vigueur s’avère très poussiéreux en période post Covid-19. Le groupe n’a en effet pas arrêté de travailler une seule journée pendant la pandémie, malgré les soubresauts de certaines filières comme l’automobile, qui avait assez fortement interrompu sa production pendant le premier confinement.

Plusieurs cadres ont même claqué la porte du site du Mans (Sarthe) ces derniers mois, après avoir trouvé de meilleures conditions en matière de travail à distance chez l’équipementier Valeo. La DRH Monde Rajita D’Souza a annoncé début septembre l’imminence d’une négociation sur le sujet, fermement attendue par les organisations syndicales. Quoi qu’il en soit, Jean-Marc Chéry est instinctivement méfiant en matière de télétravail, comme il l’avait confié en 2020 à l’Usine Nouvelle « Offrir ce confort de travail aux employés qui en ont besoin, oui. Mais permettre à des salaries de travailler sur transat aux Bahamas, non ».

Il faut ouvrir ces négociations. Tous les syndicats de ST le demandent. La CGT a fait de nombreuses propositions précises. Au niveau national une enquête a été réalisée par la branche Ingénieurs, Cadres et Techniciens de la CGT, l’UGICT-CGT, dont France Inter a rendu compte :

https://www.franceinter.fr/societe/solitude-surcharge-de-travail-depression-ce-que-revele-la-grande-etude-de-la-cgt-sur-le-teletravail

 

Les commentaires sont fermés.