Bizarre, bizarre, les curieux comptes de ST Micro

Heureusement que les multinationales ont quelques obligations… et doivent publier un rapport annuel assez détaillé “United States Securities and Exchange Commission”. Ce sont des rapports publics. C’est là qu’on trouve les rémunérations du staff, du PDG etc.

Penchons nous aujourd’hui sur la page “F49” du rapport publié en février 2021.

Dans le premier tableau, on observe que la France et l’Italie ne font quasiment aucune vente ! La majeure partie des facturations est “attribuée” à Singapour et ensuite viennent les … Pays-Bas, siège de la Holding.

Mieux encore, dans le second tableau on apprend que les Pays-Bas (où il n’y a aucune usine) ont des immobilisations d’un niveau équivalent  à la France et à l’Italie…

Comme tout cela est bizarre ! Et fleure bon les manips financières reprochées aux GAFA ! Car au passage, la France et l’Italie sont perdantes, puisqu’en conséquence, les “résultats” financiers y sont mauvais et qu’il n’y a donc pas d’impôts. Les salariés français aussi (pas de participation aux bénéfices). Quant aux immobilisations très élevées des Pays-Bas… ?

Tout cela est à éclaircir, n’est ce pas ?  Voir notre article sur la participation volée.

Et celui sur les impôts (non) payés en France

https://stmicro.reference-syndicale.fr/2021/05/12/impots-bidden-le-maire-stmicro/

 

 

 

Une réaction à “Bizarre, bizarre, les curieux comptes de ST Micro

  1. Ping : Taxation des multinationales… et STMicro ? – CGT STMICROELECTRONICS Crolles