STCrolles réagit

Jeudi 18 décembre était la premier jour de la nouvelle période d’arrêt de trois semaines (chômage partiel + congés forcés) de l’unité de Crolles 300 mm, sachant qu’ensuite tout le premier trimestre 2015 sera touché par du chômage « tournant », et que la direction laisse entendre qu’il peut en être de même ensuite !

Une centaine de salariés – principalement des « chômeurs » – sont venus dire leur colère face à cette situation, alors que nous sommes au début du programme NANO2017, censé assurer notamment… le développement de Crolles !

C’est une première : jusqu’à présent, les salariés confrontés au chômage partiel étaient restés passifs. Le temps de la résignation semble heureusement terminé. Prochain rendez-vous, au printemps, avec d’autres sites, pour exiger de l’État actionnaire qu’il change les dirigeants et la politique de ST. En particulier, stopper les dividendes et utiliser l’argent pour réinvestir et « revenir » dans les produits numériques .

Les commentaires sont fermés.