NAO 2023 Informations CGT : Evolutions des salaires en 2022

18 janvier 2023 :  1ère réunion de NAO organisée par une direction « consciente du contexte particulier »

Mais qui répond à la question de la CGT « allez-vous déployer la politique salariale de façon anticipée »

De la manière suivante « Avancer les négociations n’a pas pour conséquence de modifier la date d’application de la politique salariale. Au sein de ST, les politiques salariales s’appliquent à partir du 1er avril au 31 mars d’une année donnée ».

La direction donne le ton, mais alors pourquoi anticiper ces discussions ?

Dans sa communication ST nous donne des éléments de contexte, nous tenons à les compléter.

Les « choix stratégiques » :

 

La CGT ne peut que confirmer et saluer la forte accélération de la politique d’investissement dans l’outil industriel.

L’accroissement des effectifs est aussi une réalité mais cette dernière ne doit pas masquer d’autres éléments et en particulier une augmentation des départs (Démissions, Ruptures Conventionnelles et Licenciements) en parallèle d’un peu plus d’une centaine de départs en retraite chaque année depuis 2017. Il faut s’interroger sans délai sur les causes de cette accélération sans se réfugier trop vite derrière le contexte et les opportunités du marché.

Une politique sociale ambitieuse et de qualité, englobant le salaire, la rémunération au sens le plus large, les conditions de travail, … devrait nous permettre de nous situer au-dessus des autres, d’attirer et de fidéliser les salariés.

La direction nous parle ensuite de partage et de redistribution d’« une partie de la valeur créée à ses salariés» et vante une rémunération des actionnaires à travers un « montant des dividendes par action versés restant inchangé depuis 2016 ». C’est vrai mais est-ce le seul paramètre à regarder concernant la répartition de la valeur crée par les salariés ?

Le Bénéfice Net par Action (BNA) qui représente l’enrichissement théorique d’un actionnaire possédant une action durant un exercice montre clairement une accélération en 2021, qui s’est poursuivi en 2022, même si nous n’avons pas encore les chiffres et qui devrait rester à un très haut niveau pour 2023 et 2024.

 L’évolution des salaires 2022 :

La direction rappelle les mesures 2022 et nous donnes les chiffres depuis 2014, précisant alors que « les niveaux des politiques salariales déployées au sein de ST ont été supérieurs à l’inflation sur chacune des années ».

Nous ne contestons pas ces chiffres nous allons les observer sous un autre angle.

Ces chiffres nous indiquent, pour les OATAMs (sans l’ancienneté) comme pour les Ingénieurs et Cadres, qu’entre 2014 et 2022, la politique salariale de ST a été 8% au-dessus de l’inflation. 9 ans et 8% de plus.

Malgré tous, ces 8% ne semblent pas avoir été suffisant par rapport à l’évolution du marché et ont conduit ST à revoir des grilles d’embauche !!!

Depuis maintenant quelques années, le discours de la direction lors des NAO est le suivant :

« C’est la santé financière et les perspectives de l’entreprise qui pilote le budget des augmentations ».

Ces chiffres sont bons et les perspectives tout aussi bonnes.

« Nous ne sommes pas là pour compenser l’inflation ». Certes, mais cela revient à pousser les plus bas salaires vers des situations toujours plus précaires. Un salarié soucieux sera assurément un salarié moins concentré et moins productif. On parle là de Responsabilité Sociétale de notre Entreprise (RSE).

 

Comme nous pouvons le voir, une autre lecture de la situation et des perspectives est possible. Il y a des choix à faire.

 Celui de l’investissement industriel est fait et c’est une belle chose.

 Il faut maintenant investir dans les Femmes et les Hommes qui bâtissent au quotidien le succès de notre entreprise.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.