ACCORD HANDICAP 2023-2025, la CGT reserve sa signature

La CGT, après consultation de l’ensemble de ces syndicats et sections, considère qu’elle ne sera en mesure de se positionner sur ce texte, mais également celui sur la santé au travail qu’a l’issus de la négociation en cours sur ledit sujet et dont le prochain rendez-vous est fixé au 24 janvier prochain.

En effet, il nous apparaît complètement ubuesque de valider un texte, qui traite de la condition des personnes en situation de handicap seulement dans son pan vers une sortie de l’entreprise, sans avoir pu au préalable s’assurer qu’un maximum de dispositif sera mis en place pour favoriser le maintien de ces salariés et assurer que l’obligation de l’employeur en matière de prévention des risques est garantie.

Or aujourd’hui force est de constater que le texte proposé ne traite véritablement que du process engageant les salariés vers la sortie.

La CGT dénonce fortement et a illustré à plusieurs reprises, l’emploi trop systématique de ce recours et notamment pour le personnel issu du manufacturing, surtout si ce déroulement conduit inévitablement les salariés en situations de handicap hors de l’entreprise et s’il est enclenché au mépris des volontés premières des salariés.

La CGT, signataire du précédent accord considère qu’un volet externe doit être maintenu, mais contrairement à la direction, lorsque l’on parle de sécurisation du parcours, nous entendons, sécurisation pour les salariés. En ayant vérifié que ce process, lorsqu’il doit être activé le soit, après avoir constaté de façon objective et vérifiable l’impossibilité maintenir un salarié en situation de handicap dans l’entreprise et obtenu un consentement éclairé du salarié.

Nous ne serons en mesure de s’assurer de ce point que lorsque le volet 2  des discussions sera finalisé afin de se positionner sur une économie générale de ces deux textes.

Il semblerai que la prudence de la CGT était de mise , la direction sans préavis a annuler la première discussion initialement prévu le 24 janvier 2023 sur le volet santé au travail sans explication. La CGT invite les autres organisations à ne pas accorder trop facilement de blanc seing à la direction.

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.