Prime d’ancienneté pour les non-cadres… Les patrons de la métallurgie sont sourds !

La prime d’ancienneté concerne tous les salariés, sauf les cadres, ayant au moins 3 ans d’ancienneté et atteint 15%  du salaire minimum hiérarchique au bout de 15 ans. Elle provient de négociations entre syndicats et patronat de la métallurgie en 1970 et 1983.

Malgré une situation économique qui tend à s’améliorer, le patronat de la métallurgie ne veut plus revaloriser la prime d’ancienneté. Leur proposition vise à intégrer la prime d’ancienneté dans le salaire de base, pour ceux qui en bénéficient. En revanche aucune réponse quant aux nouveaux embauchés.

Lors de la négociation, la CGT Métallurgie a rappelé que la prime d’ancienneté n’était pas une « fidélisation », mais bien un élément de rémunération supplémentaire important au salaire de base, reconnaissant les savoirs, les savoir-faire, les compétences, l’expérience professionnelle.

Nous proposons de signer la pétition suivante :

POUR LE MAINTIEN

ET LA REVALORISATION DE LA PRIME D’ANCIENNETÉ

(Négociation Convention Collective Métallurgie)

Les commentaires sont fermés.