Mélangeons tout… et « la vie en rose » surgit !

La communication de la direction du 14 mars est à conserver. C’est en effet un hardi mélange entre prime Macron travestie en supplément d’intéressement nommé Pespa, l’intéressement, un supplément d’intéressement, l’abondement et le nantissement, un nouveau venu !

Essayons de nous y retrouver …

Tout d’abord il faut différencier l’intéressement (et ses adjoints abondement et nantissement) de la prime Macron. L’intéressement est lié à ST et la bonne question est : est-il à la hauteur des résultats de ST en 2018 ?

La prime Macron est une suite du mouvement social des Gilets Jaunes. C’est un geste supplémentaire demandé par le gouvernement aux entreprises. Supplémentaire. Et distinct. La bonne question est : ST répond-elle correctement à « l’appel présidentiel »?

LUTTER POUR UNE HAUSSE FORTE DES SALAIRES ET POUR UNE VRAIE RÉPARTITION DES RICHESSES DANS ST

Le plus choquant dans tout cela, c’est que ST ne manque pas de moyens. Simplement l’entreprise n’est généreuse que pour ses actionnaires, ses dirigeants, et une frange réduite du haut encadrement.

En 2016, les salaires et primes du staff se montaient à 13,4 Millions $. En 2017 c’était 17,3 Millions $, et en 2018 20,8 Millions $.

Quant aux autres avantages (actions etc.) ils se montaient à 8,3 Millions $ en 2016, 14,2 Millions $ en 2017, et 26,7 Millions $ en 2018.

Les dividendes sont stables à 215 Millions $ chaque année. Mais les variations des cours de l’action permettent de belles opérations à ceux qui en ont les moyens. Et puisqu’on parle d’actions, 132 Millions $ ont été donnés à moins de 10% des salariés. Et cela va continuer, le 05 novembre 2018 ST a annoncé un plan de rachat d’actions, pour un montant de 750 Millions $ sur 3 ans, pour financer de nouvelles distributions d’actions gratuites… aux mêmes.

Pendant ce temps, nos salaires stagnent. L’absence d’augmentation générale aboutit à ce que les mérites soient anéantis pas l’inflation qui a redémarré. De nombreuses personnes vont se retrouver aux minimums conventionnels qui viennent d’être rehaussés (+2.1% pour les cadres, +2.25% en moyenne pour les OATAM).

IL EST VRAIMENT NÉCESSAIRE DE SE MOBILISER ENSEMBLE POUR UNE FORTE AUGMENTATION DES SALAIRES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.